Quel est l'avenir de la crypto monnaie ?

De nos jours, la démocratisation de l’internet a donné naissance à de nouveaux services qui sont venus bousculer et les habitudes et les manières de vivre. En effet, sur internet, il existe de nouvelles manières de communiquer, de partager, de vendre et d’acheter. Dans de nombreuses procédures de paiements, il est souvent proposé d’utiliser les cryptomonnaies. Ce terme ne vous dit certainement pas grand-chose, mais si vous êtes un adepte du web, vous avez sans doute entendu parler des Bitcoins. L’objet de cet article est de mieux vous faire connaitre ce moyen de paiement et d’énoncer l’avenir de la cryptomonnaie. Il s’agit d’un phénomène qui est devenu mondial que les gouvernements, les banques, et de nombreuses entreprises accordent une importance capitale, même s’il est encore méconnu et incompris du grand public. Au fur des années, la cryptomonnaie ou monnaie virtuelle prend de plus en plus place dans de nombreuses transactions financières. Pour plus d’éclaircis, voici tout ce qu’il faut savoir sur la cryptomonnaie.

C’est quoi de la cryptomonnaie ?

La cryptomonnaie, est une monnaie entièrement digitale, virtuelle, magnétique. Elle possède le même principe d’échelle de valeurs qui définit est les monnaies courantes utilisées dans notre quotidien. Ce qui la différencie de ces monnaies, c’est qu’elle est 100% virtuelle, pas billet encore moins de pièces physiques. Et comme son nom l’indique, il s’agit d’une monnaie cryptée, ce qui signifie qu’elle ne peut être utilisée que par un individu qui a le code qui décrypte la monnaie. Ce code peut être un ensemble de données personnelles relatif au détenteur, tel qu’une empreinte digitale. Un réseau de fichiers appelé blockchain permet de stocker ces informations. L’ensemble des opérations réalisées avec la cryptomonnaie est enregistré et conservé par les blockchains. Tout le monde peut consulter ce système de fichiers. La cryptomonnaie peut être donc utilisée comme les monnaies courantes pour effectuer des achats, des ventes, des prêts, et autres transactions. Vous pouvez reproduire tout ce qui se fait avec une monnaie classique avec une cryptomonnaie.

Quelles sont les cryptomonnaies connues ?

Des milliers de monnaies cryptées ont été créés, certaines ont une valeur équivalente à un centime d’euros seulement. La star des cryptomonnaies est le Bitcoin, la première à avoir attiré l’attention du grand public. Elle a été créée en 2008 et a donc aujourd’hui plus de 10 ans d’existence. Autre cryptomonnaie populaire derrière le Bitcoin, c’est l’Ethereum et sa monnaie, l’Éther. Il y a aussi le Litecoin, basé sur la technologie Bitcoin qui a été créée en 2011 par un ancien employé de Google, Charles Lee. La cryptomonnaie le Libra est le dernier-né de l’univers des cryptomonnaies, il a été lancé le 18 juin dernier, en grande pompe par Facebook et son patron, Mark Zuckerberg. Le Bitcoin Cash, surnommé «le vrai Bitcoin» par ses adeptes, est né le 1er août 2017 d’un schisme (« hard fork ») avec le Bitcoin. Le Monero a été créé en 2014, il signifie « pièce » en esperanto, il repose sur la technologie cryptonote. Comme autres cryptomonnaies connues on peut citer le NEO, le Ripple, le Cardano (Ada), le Dash, entre autres.

La cryptomonnaie a-t-elle de l’avenir ?

Actuellement, les cryptomonnaies ne constituent pas encore de réelle menace pour l’ordre établi des monnaies dites fiduciaires et des banques centrales. La raison est qu’elles ont un niveau de volatilité trop élevé, trop aventurier, trop énergivore. Les cryptomonnaies sont trop confrontées à des défis technologiques. Est-ce que ceux-ci pourront être surmontés à l’avenir ? Là est la grande question. Toutefois, selon les mots prononcés en septembre 2017 par Christine Lagarde lors de la conférence organisée par la banque d’Angleterre, l’Independence 20 Years : « Les citoyens pourraient un jour préférer les cryptomonnaies ».  L’avenir des cryptomonnaies serait-il de prendre un jour la place des monnaies courantes ? Il y a de nombreux éléments non négligeables qui abordent dans ce sens tel que l’intérêt croissant qu’ont les états et les particuliers pour les monnaies virtuelles.